Marathon de Caen

Marathon de Caen le 15 juin 2014…appelé la course de la Liberté. C’est une course qui me tient à cœur, et ce Marathon devait absolument faire parti de mes 12. Courir sur les traces des alliés qui au péril de leur vie sont venus délivrer la France en commençant par libérer Caen en 1944. Le circuit longe donc les plages du débarquement sur 21 km et partant de Courceules sur mer jusqu’à Ouistreham puis nous longeons le canal jusqu’au mémorial de la Liberté à Caen. De plus, nous fêtons les 70 ans du débarquement cette année. Nous ressentons le poids de l’histoire au moment du départ lorsque que le commentateur laisse un blanc remplit par l’appel du 18 juin du Général De Gaule……l’émotion est palpable entre les marathoniens où le devoir de mémoire nous envahit…… Des coureurs en tenue de G.I, des Villages Normands au couleurs des alliés, des groupe de musique Rock en tenue d’époque, des véhicules jonchant le parcours nous immergent totalement dans l’histoire………..l’ambiance est belle, les villages sont beaux et le public chaleureux et sincère. Un évènement marquera ma course, au 15ème km , un athlète pousse un jeune adulte en fauteuil, nous partageons quelques mots et je me rend compte que les coureurs de l’association pour qui il court ne sont pas là ! il a couru trop vite et a lâché tout le monde , il pousse le jeune homme à handicap depuis 12 km, il est en souffrance, ses bras tétanisent, ses cuisses brûlent…..mais ne lâche rien ! je prend une leçon de courage et de don de soi incroyable !….je ne peux pas montrer que je suis déjà dans le dur et ma tête prend le dessus pour l’accompagner et le soulager jusqu’ au 20 ème km où nous nous séparons au ravitaillement……il ira seul jusqu’au 42 ème km sans lâcher sa mission de dévouement au grand bonheur de ce jeune adulte heureux de vivre ce moment incroyable…….Grand respect!

je me souviens de cette traversée de village après un ravitaillement, très beau village où 3 mamies assises sur leurs fauteuils de camping nous encourageaient; je m’arrête 30′ pour leur demander si elles vivaient depuis longtemps dans ce magnifique village en bordure des plages du débarquement……. » On était là mon gamin ! on avait 7 ans …… »

je finis ce marathon avec le sentiment du devoir accompli…..en 4h45.

Réussir un Marathon, c’est aussi vivre ces moments d’exceptions .

le prochain , le 26 juillet en Suède sur l’Ile de Olands en mer Baltique

Laisser un commentaire




Vital Aspects Of Learn Engl... |
Order Endorev |
Lareglecrascras |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Gometz FC
| US Chouzy TT
| Si tu vas a Rio...